En savoir plus sur l'hypercyphose thoracique

L’hypercyphose thoracique ou bossu est un état qui entraine chez une personne une courbure vers l’avant de la colonne vertébrale supérieure ou thoracique. Elle provoque chez le patient une mauvaise posture inhabituelle et peut affecter les personnes de tout âge. Les raisons de l’hypercyphose thoracique seront toutefois diverses d’une personne à l’autre.

Chacun possède une certaine courbure dans sa colonne vertébrale supérieure. Mais lorsque cette courbure est supérieure à 45 degrés, on dit que la personne a une hypercyphose.

Symptômes de l’hypercyphose thoracique :
• Raideur
• Mal au dos
• La partie supérieure du dos semble voûtée ou courbée

Bien qu’on ne puisse généraliser, certains patients souffrant d’hypercyphose thoracique se plaignent de fatigue causée par leur état. Le bossu inhabituel fait souffrir les patients d’une faible estime de soi intensifiée par le stress émotionnel et social.

Causes de l’hypercyphose thoracique

Les causes communes de l”hypercyphose thoracique sont

• Mauvaise posture – Une personne en forme qui ne peut pas rester en position assise droite sur une chaise pourra souffrir d’une hypercyphose après quelques années.

• La maladie de Scheuermann – C’est un état qui affecte surtout les jeunes qui ne développent pas correctement leurs vertèbres. Il en résulte une colonne vertébrale hypercyphotique incurvée.

Trouver plus d’informations sur la maladie de Scheuermann.

• Problèmes congénitaux – Ils se produisent lorsque la colonne vertébrale d’un bébé ne se développe pas correctement dans l’utérus. Cela peut entraîner une hypercyphose chez le nouveau-né et l’état s’aggrave au fur et à mesure que l’enfant grandit.

Les traumatismes vertébraux, les carences nutritionnelles et d’autres facteurs peuvent également causer une hypercyphose thoracique.

Traitement de l’hypercyphose thoracique

Le traitement de l’hypercyphose thoracique est différent selon la cause de la maladie. Certaines des méthodes les plus courantes sont

• La thérapie physique
• L’orthèse
• La chirurgie de la colonne vertébrale

Chez « Scoliosis & Spine Correction Clinic », nous traitons nos patients souffrant d’hypercyphose thoracique avec les méthodes susmentionnées. Le traitement peut diminuer l’angle et améliorer l’aspect visuel de la colonne vertébrale. Le traitement diminue également leur souffrance de la douleur et de la raideur. Nous disposons également de traitements personnels basés sur l’exercice qui aident nos patients à éviter une intervention chirurgicale et corrigent leur courbure de la colonne vertébrale dans une large mesure.

Pour en savoir plus sur la thérapie du Dr Kevin Lau appelez-nous aujourd’hui et fixez un rendez-vous à la « Scoliosis & Spine Correction Clinic ».

5 Faits étonnants au sujet de la scoliose chez l'adulte

Il se peut que vous ayez plus d’options et de contrôle que vous ne l’imaginez
Il se peut que vous ayez plus de pouvoir sur la scoliose adulte que vous ne l’imaginez. Les médecins peuvent vous offrir différents traitements possibles, mais il y a des choses que vous pouvez faire pour prendre soin de votre santé. Voici cinq choses que vous serez peut- être surpris d’apprendre au sujet de la scoliose chez l’adulte.

Surprise # 1 : Si vous recevez un diagnostic de scoliose, vous n’aurez pas nécessairement besoin de chirurgie
Lorsqu’elles reçoivent un diagnostic de scoliose, plusieurs personnes craignent que la seule ligne de conduite soit une intervention chirurgicale majeure.

«Seule une infime partie des personnes atteintes de scoliose a besoin d’une chirurgie reconstructive majeure», précise le Dr Kevin Lau, chiropraticien. “Nombre de personnes qui souffrent de scoliose peuvent très bien gérer leurs symptômes sans une quelconque chirurgie.”

Dans bien des cas, le traitement de la scoliose vise à soulager les symptômes plutôt qu’à corriger la courbure dans la colonne vertébrale.

“Les patients qui souffrent de scoliose adulte sont traités initialement comme on le ferait pour tout patient qui détient une colonne vertébrale droite mais souffre du mal de dos”, précise le Dr Lau. Le traitement pourrait inclure une thérapie physique qui renforce et stabilise la colonne vertébrale. Il pourrait également inclure des médicaments anti-inflammatoires ou des injections épidurales qui soulagent la douleur.

Les personnes qui ne peuvent pas apaiser la douleur par des médicaments ou une thérapie physique pourraient avoir besoin d’une chirurgie de décompression vertébrale.

«Si vous envisagez une chirurgie pour votre scoliose, consultez votre chirurgien pour savoir le nombre de procédures de déformation vertébrale qu’il effectue chaque année», précise le Dr Lau. “Vous devez vous assurer que votre chirurgie est effectuée par un spécialiste de ces types de procédures.”

Surprise # 2 : La taille ou l’emplacement de la courbure de votre colonne vertébrale ne peut toutefois prédire les symptômes qui se manifesteront
Lorsque vous vieillissez, votre colonne vertébrale commence à se détériorer. Puisqu’elle s’affaiblit, elle peut aussi commencer à s’incurver. Certaines personnes ne manifesteront pas de symptômes. D’autres peuvent ressentir des douleurs dans les jambes, des engourdissements ou des fourmillements lors de la marche et / ou le mal de dos.

“Si vous regardez une personne sur le côté, vous remarquez que la colonne vertébrale possède trois courbures naturelles ; une dans le bas du dos, une autre au milieu du dos et une dernière au cou. Lorsque nous vieillissons, nous avons tendance à perdre la courbe située dans le bas du dos. Cela crée des problèmes et provoque des symptômes », précise le Dr Lau.

Surprise # 3 : Les adultes peuvent souffrir d’une des deux formes de scoliose
Les médecins trouvent deux formes de scoliose chez les adultes. L’une d’elle est la forme de scoliose que l’on retrouve également chez les adolescents. Il s’agit de la scoliose idiopathique. Dans certains cas, la courbure progresse et commence à provoquer des symptômes à l’âge adulte. Dans d’autres cas, elle n’est pas diagnostiquée avant l’âge adulte.

La deuxième forme commune de scoliose chez les adultes c’est la scoliose dégénérative. Dans cette forme, l’usure normale du bas du dos au cours du processus de vieillissement conduit au développement d’une courbure dans la colonne vertébrale.

Surprise # 4 : Le tabagisme cause des problèmes de dos et de cou
Outre la recherche d’un traitement pour la scoliose, vous pouvez faire certaines choses à la maison pour atténuer vos symptômes. “La chose la plus importante que vous pouvez faire c’est de ne pas fumer”, précise le Dr Lau. “Le tabac est la principale cause évitable de problèmes de dos et du cou.”

Surprise # 5 : Vous pouvez toujours pratiquer de l’exercice avec une scoliose
Même si de nombreuses personnes qui souffrent de scoliose ont été invitées à limiter leurs activités, Dr Lau n’est pas du même avis. «Plus les personnes qui souffrent de scoliose sont en activité physique, moins elles risquent d’être symptomatiques», explique-t-il. Si vous avez une surcharge pondérale, la perte de poids peut également aider à réduire les symptômes de la scoliose. Il est également essentiel de contrôler votre densité osseuse et de rechercher un traitement si vous souffrez d’ostéoporose.

Une Étude de Cohorte Prospective de Patients Atteints de Scoliose avec 40° et Plus Traités avec un Corset Gensingen (GBW): Résultats Préliminaires.

Résumé

INTRODUCTION:
Il y a une résistance croissante des patients et de leurs familles à la chirurgie de fusion spinale pour la scoliose. En raison de preuves non concluantes que la chirurgie a un effet à long terme sur la scoliose et / ou améliore la qualité de vie des patients atteints de scoliose, il est nécessaire d’étendre la perspective conservatrice du traitement à des patients ayant des courbures supérieures à 40 degrés. Pour cette raison, une étude de cohorte prospective a été initiée pour déterminer l’efficacité du corset Gensingen (TLSO de style Cheneau) dans la prévention de la progression chez les patients squelettiquement immatures.

MATÉRIAUX ET MÉTHODES:
Depuis 2011, cinquante-cinq patients ont été inclus dans cette étude de cohorte prospective. Ce rapport inclut les résultats à mi-parcours de vingt-cinq de ces patients, qui ont un suivi minimum de 18 mois et un suivi moyen de 30,4 mois (écart-type 9,2). Les vingt-cinq patients présentaient les caractéristiques suivantes au début du traitement: angle de Cobb: 49 ° (écart-type 8,4, 40-71 °); 12,4 ans (écart-type 0,82); Risser: 0,84 (SD 0,94; 0-2). Un test-z a été utilisé pour comparer le taux de réussite de cette cohorte au taux de réussite de la cohorte prospective contreventée de BrAIST.

RÉSULTATS:
Après le suivi, l’angle moyen de Cobb était de 44,2 ° (SD 12,9). Deux patients ont progressé, 12 patients ont réussi à arrêter la progression et onze patients se sont améliorés. L’angle de rotation du tronc (ATR) a diminué de 12,2 à 10,1 degrés dans la colonne thoracique (p = 0,11) tandis que l’ATR a diminué de 4,7 à 3,6 degrés dans le rachis lombaire (p = 0,0074). Lorsque l’on compare le taux de réussite de la cohorte BrAIST avec le taux de succès des patients de cette cohorte, la différence est statistiquement significative (z = -3,041; p = 0,01).

CONCLUSION:
Le traitement orthopédique conservateur utilisant l’orthèse de Gensingen a été couronné de succès dans 92% des cas de patients avec AIS de 40 degrés et plus. C’est une amélioration significative par rapport aux résultats obtenus dans l’étude BrAIST (72%). La réduction de l’ATR montre que l’amélioration posturale est également possible.

Source: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29399229

Choisir les Bons Exercices pour la Scoliose

Un programme d’exercices soigneusement adapté peut améliorer la force, la fonction et l’endurance

Je travaille avec de nombreux clients et certains d’entre eux souffrent de scoliose qui est une courbure latérale anormale de la colonne vertébrale. Si vous regardez le dos d’une personne ayant une scoliose, vous remarquerez que leur colonne vertébrale s’incurve d’un côté. L’angle de la courbe peut être à peine perceptible ou au contraire, assez prononcé. Typiquement, la forme de la courbe ressemblera à un “C” ou un “S”. Si une scoliose est soupçonnée lors de l’examen, un examen médical approfondi (y compris des radiographies ou d’autres imageries diagnostiques) sera effectué par un professionnel de la santé pour confirmer le diagnostic.

Une fois qu’une personne a été diagnostiquée avec une scoliose, on lui présente des options sur la meilleure façon de gérer son état et les symptômes qui l’accompagnent. Typiquement, cela inclut une inégalité de la musculature et la force, une difficulté dans la respiration et une douleur légère à modérée du dos. L’exercice est habituellement inclus comme une option de traitement et, de mon point de vue, un client ayant une scoliose qui a été autorisé à faire des exercices devrait être le plus soucieux d’améliorer son niveau de fonctionnement et de consolider sa force et son endurance d’une manière à ne pas causer plus de douleur ou de dysfonctionnement. Il est également important de reconnaître que même si les exercices de renforcement et de conditionnement peuvent aider à améliorer la vie quotidienne et la forme physique générale, ils ne visent pas à guérir la maladie.

J’approche la conception d’un programme de fitness fonctionnel pour quelqu’un avec une scoliose comme je le ferais pour tout autre client. Je choisis des exercices basés sur les différents types de mouvements humains – le haut du corps qui pousse et qui tire, les “changements de niveau” du bas du corps, la rotation du tronc et la locomotion (mouvement d’un point à un autre). Plutôt que de suivre le modèle de musculation consistant à travailler sur des muscles isolés, je préférerais que les clients s’engagent dans des mouvements qui impliquent de nombreux muscles et les déplacent d’une manière qui mime ce qu’ils feraient dans la vie quotidienne. Pensez à la façon dont vous vous déplacez lorsque vous pelletez de la neige, portez vos courses ou même placez un bébé dans un siège auto et vous aurez une idée des types de mouvements dont je parle.

Le point est que l’activité physique ne devrait pas être évitée; elle devrait être planifiée d’une manière réfléchie et significative. Certains types d’exercices et certains mouvements devraient être évités, certains devraient être accentués, et certains devraient être considérés comme “agir avec prudence” après quelques essais et erreurs.

Les exercices spécifiques à la scoliose sont des mouvements correctifs conçus spécifiquement pour réduire ou stabiliser les courbures de la scoliose. Ils ne doivent être effectués que sur ordonnance et sous la supervision d’un spécialiste qualifié en réadaptation, tel qu’un physiothérapeute ou un chiropraticien. Les entraîneurs de fitness et les spécialistes du corps médical ne sont pas qualifiés pour administrer ces exercices correctifs.

Il y a quelques règles que j’appliquerais au programme d’entraînement pour un client avec une scoliose qui a été autorisé à faire de l’exercice :
• éviter de charger la colonne vertébrale avec une barre lestée sur les épaules, comme dans les squats d’haltères ;
• éviter les mouvements de flexion vers l’arrière comme vous le feriez en yoga allongé sur le ventre ;
• éviter les torsions extrêmes ou la rotation à la taille.

Voici les mouvements que j’ajouterais à un programme pour quelqu’un avec une scoliose :
• étirement du corps pour améliorer la balance et maintenir la flexibilité dans la colonne vertébrale
• mouvement de stabilisation du noyau comme la planche ;
• des exercices d’alignement du corps pour assurer une force égale sur les deux côtés du corps ;

Pour personnaliser votre propre programme d’exercices et apprendre plus de 50 exercices spécifiques à la scoliose, lisez mon livre : « Votre programme pour la prévention et la correction naturelle de la scoliose » ou DVD, « Exercices de scoliose pour la prévention et la correction ».

Scoliose et ce qu'il faut chercher chez votre enfant

La scoliose, une condition dont vous n’entendez pas souvent, est la raison derrière le docteur de vos enfants pour vérifier leur dos.

Scoliose et ce que vous devez savoir

• La scoliose est une déformation rachidienne, une déviation de la colonne vertébrale qui peut apparaître tant chez les femmes que chez les hommes. La courbure peut être une courbure S ou une courbure C.
• Cette courbure peut être modérée, mais dans les cas graves peut être invalidante et peut réduire la quantité d’espace dans la poitrine, d’où la difficulté de respirer.
• Elle commence typiquement à apparaître entre les âges de 10 et 15 ans, pendant la poussée de croissance juste avant la puberté. Cependant, elle peut apparaître chez les gens plus jeunes et plus vieux.
• Dans la plupart des cas, il n’y a aucune cause connue.
• Certaines écoles exécutent des examens, mais beaucoup ne le font pas, c’est pourquoi votre docteur devrait examiner le dos de votre enfant pendant les visites régulières.
• À quoi vous devez faire attention : les épaules inégales, une omoplate qui semble plus notable que l’autre, une taille inégale ou une hanche plus haute que l’autre.
• Les traitements incluent des corsets ou une chirurgie, cependant le Dr Kevin Lau offre des solutions non-chirurgicales pour traiter la scoliose. Tout cela dépend de la sévérité et du type de la scoliose. Les traitements sont plus efficaces plus tôt ils commencent.

Si vous croyez que votre enfant peut avoir cette courbure, contactez-nous tout de suite pour un examen par le Dr Kevin Lau.

Le ballet augmente-t-il votre risque de la scoliose ?

En tant que danseur, vous connaissez probablement quelqu’un avec scoliose ou, si vous me ressemblez, vous pourriez même l’avoir vous-même.

Ce que vous ignorez peut-être, c’est que certains facteurs peuvent augmenter votre probabilité de développer la condition et selon une étude récente publiée dans « The Journal of Bone and Joint Surgery », le ballet classique est entre eux. Quand le ballet est combiné avec un indice de masse corporelle faible, ce risque est augmenté.

« La scoliose se développe parmi les femelles au moment précis où les filles commencent sérieusement leur formation en ballet », dit le Dr Leon Scott, un professeur adjoint d’orthopédie clinique et réadaptation au Centre Médical de l’université de Vanderbilt et un ancien médecin de l’équipe du Boston Ballet. « Selon mon expérience, on enseigne aux étudiantes de ballet à tenir leurs dos dans la classe de la façon opposée des courbures naturelles de la colonne vertébrale. La formation en ballet à un âge plus précoce, la fréquence accrue des entraînements et plus longue durée des entraînements sont associées à une augmentation du risque de développement de la courbure anormale ou de la scoliose. »

J’ai été formée en ballet classique quand j’étais jeune et j’ai reçu un diagnostic de scoliose quand j’étais adolescente. Je continuais à danser avec Radio City Rockettes jusqu’à ce que la douleur provoquée par ma scoliose soit devenue trop pénible à supporter, et je suis maintenant enseignante certifiée de Pilates qui se spécialise dans le travail avec les clients scoliotiques. Le Dr Scott et moi avons trouvé cinq conseils pour aider à diminuer votre risque :

1. Contrôlez proactivement tous changements dans votre corps, surtout si vous êtes entre 10 à 18 ans. Une épaule est-elle plus élevée que l’autre ? Un côté de votre cage thoracique est-il avancé ? Une hanche sort-elle plus au côté que l’autre ? Ces désalignements peuvent indiquer la scoliose, ainsi fixez un rendez-vous avec votre docteur le plus vite possible si vous les remarquez. Professeurs de ballet: Notez les désalignements du corps que les étudiants ont la difficulté à corriger.

2. Exigez le dépistage de la scoliose pendant l’examen médical annuel.

3. Accumulez la force fondamentale pour soutenir les positions spinales nécessaires pour le ballet. Les exercices avec les supports, tels qu’un overball ou un rouleau en mousse, servent bien parce qu’ils vous forcent à trouver un point d’équilibre neutre pour votre colonne vertébrale et pelvis.

4. Surveillez votre indice de masse corporelle (IMC). Les danseuses avec l’IMC faible, particulièrement les pré-adolescentes et les adolescentes, peuvent retarder involontairement leurs premières règles. Cela rend le corps plus susceptible à scoliose, qui est une condition hormonale et neurologique.

5. Si un membre de la famille a une scoliose, portez attention aux changements dans votre corps. La scoliose peut souvent être transmise génétiquement.

Si vous recevez un diagnostic de scoliose, ne paniquez pas ! Cela ne doit pas signifier la fin de votre carrière de danseuse. Il y a beaucoup de façons de gérer avec succès la scoliose sans chirurgie.

À quoi ressemble la vie avec un corset de scoliose

Imaginez le sentiment de restriction, toute la journée et toute la nuit, sans capacité de se pencher. C’est ce qu’on se sent en portant le corset de scoliose.
Scoliose c’est la déviation anormale de la colonne vertébrale. Elle touche non seulement votre colonne vertébrale, mais elle fatigue aussi votre corps. Cela peut inclure vos poumons, cœur, nerfs et articulations et peut aussi provoquer la douleur chronique partout dans plusieurs parties du corps.

Depuis mon enfance, ma mère remarquait toujours une courbure dans mon dos. Après avoir examiné ma radiographie, le docteur m’a diagnostiqué la scoliose de 29 degrés. Il nous a dit que j’avais une courbure modérée qui sans traitement pourrait se développer dans une courbure sévère et exiger la chirurgie.

Le traitement constituait un grand morceau de plastique moulé à mon corps que je devais porter jour et nuit. À cette époque, j’avais seulement 9 ans et avais beaucoup d’émotions partagées sur la situation. Le corset allait de mon coccyx jusqu’à un niveau inférieur à mes épaules. Porter ce corset à l’école était un défi, mais j’avais plus qu’assez de soutien de tous mes amis. Au lieu de s’en moquer, ils étaient curieux et voulaient même l’essayer. C’était hystérique quand les enfants essayaient de frapper sur mon corset et finissaient par blesser leurs doigts. Cependant, parfois il était insupportable de porter ce corset, surtout en Floride là où il faisait chaud.

Le deuxième été avec mon corset, j’ai fini par déménager à New York, ce qui signifiait que je devais me faire de nouveaux amis, et aussi leur présenter mon corset. Mes nouveaux amis m’ont apporté un soutien moral aussi que physique. Avec le temps, je grandissais et devais me débarrasser de mon vieux corset parce qu’il était trop petit, tout comme les crabes quand ils grandissent de leur coquille.

Ce n’est que l’été dernier ma courbure a augmenté vraiment. Ma courbure est montée de 12 degrés pendant trois mois en raison de la poussée de croissance, en me laissant avec une courbure de 41 degrés. Mon docteur m’a averti que si elle montait de 5 degrés plus, je pourrais faire face à la chirurgie dans un avenir prévisible.

Je porte toujours mon corset et j’ai évité la chirurgie pour le moment. Mon corset peut être à la fois mon meilleur ami et mon ennemi. Il ne m’a pas seulement enseigné l’indépendance et la confiance en soi, il m’a aussi appris à accueillir ma condition et il me donne le courage pour en parler avec plusieurs enfants et adultes. Parfois, il peut être difficile d’avoir la scoliose, mais elle ne me définit pas, elle me donne de la force. Enfin, je suis déformé, pas cassé !

Votre enfant et l'auto-diagnostic de la scoliose

Il est compréhensible qu’un parent se sente un peu désespéré s’il croit que son enfant a la scoliose. Cependant, il est capital que vous sachiez faire la différence entre un auto-diagnostic et celui qui est effectué par un médecin,

La scoliose est l’état de la colonne vertébrale qui peut causer un inconfort important et beaucoup de de stress chez la personne qui en souffre. La courbure de la colonne vertébrale est une chose qui peut toucher les jeunes gens très tôt, et qui provoque beaucoup d’embarras et d’anxiété. C’est la raison pour laquelle tant de personnes choisissent de se faire examiner dès que possible. Cet article va étudier les différents examens de la scoliose, et comment vous pourrez même essayer de faire un examen par vous même, qui sera de qualité équivalente à celui qui est pratiqué par un professionnel de santé. Il doit être établi que, si vous optez pour n’importe quel processus d’auto- examen, il est important d’obtenir aussi l’avis d’un professionnel de santé. Ce type d’avis ne pourra jamais être remplacé par votre propre évaluation, Il sera donc vital de faire suivre un auto-examen par une visite chez votre médecin, si vous souffrez de scoliose.

La scoliose peut affecter gravement la souplesse de la personne qui en souffre et même, quand les pathologies sont plus sévères, affecter la liberté de mouvement de la même personne. Cela peut être extrêmement pénible et causer toutes sortes de problème pour le bien-être mental du patient. Puisque la scoliose est une courbe anormale du dos, il est relativement facile de la détecter. Si on observe le dos d’une personne en se tenant un peu au dessus de celle-ci ou, ce qui est mieux dans une position immobile, vraiment au dessus de la personne, vous serez capable de remarquer la déviation.

scoliosis
La première chose que vous devriez faire pour votre enfant est de le faire examiner par un médecin. Les médecins sont bien sûr la première étape recommandée pour cet aspect du traitement, et il est conseillé de prendre rendez-vous chez le médecin pour cette première consultation. Cependant, dès que vous réalisez ce que cela comporte, en enlevant la chemise et en se penchant vers l’avant, avant à une visite médicale, vous pourrez voir comment cet examen peut être fait par une personne à la maison.

Tout médecin cherche principalement toute modification anormale, quand ils ‘agit de la courbure et de la longueur de la colonne vertébrale. Les enfants sont particulièrement ouverts à l’examen, parce que les effets de la scoliose se remarquent sur des corps plus jeunes, et c’est pourquoi les enfants sont souvent examinés de cette manière à l’école. Avec la permission des parents, l’enfant subit l’examen. Comme l’inconfort et la tension sont souvent des signes de la scoliose quand la personne, qui en souffre, se penche, il peut être assez facile de remarquer ce qui est potentiellement un signe de la déviation. Il est évident que les parents doivent être impliqués et doivent souvent demander eux-mêmes un examen pour leur enfant. Cela peut être un peu perturbant pour un enfant, mais cela est souvent préférable de le faire à un âge précoce.

Dès qu’un cas suspect de scoliose est confirmé par le médecin, ou si vous pensez que c’est le cas, il sera alors important de passer à l’étape suivante le plus vite possible.

Ce sera à ce stade que la radiographie entrera en scène. Subir une radiographie est vital quand il s’agit de vérifier s’il y a vraiment une pathologie de scoliose à traiter. Comme vous pouvez le comprendre, si un tel cas est suspecté, la radio interviendra pour confirmer l’examen à l’aide du cliché de la déviation, Cela constituera le meilleur moyen d’obtenir une image claire et précise du degré de déviation de la colonne vertébrale. C’est une chose que vous ne pouvez pas faire à la maison, donc cela constitue résolument l’étape suivant l’examen initial.

Donc, si vous êtes à l’étape où vous avez fait vérifier la colonne vertébrale de votre enfant, par exemple, et si vous suspectez un cas possible de scoliose ,vous devez alors passer à l’étape radiographie pour avoir une idée claire et complète du problème.

Un diagnostic complet ne peut être vraiment fait que lorsque le médecin a procédé à l’examen physique et que cet examen est confirmé par des clichés radiologiques. Ajoutez à cela toutes les données du dossier médical et vous aurez un diagnostic complet de scoliose de la colonne vertébrale.

Le dossier médical est une partie importante de la situation. Dès que le médecin l’ a à sa disposition ainsi que les autres facteurs, il peut alors établir un diagnostic complet. Le traitement peut alors commencer.
Tout type de traitement ne peut être proposé que si la déviation de la colonne vertébrale risque d’être importante. Cela veut dire qu’elle est prononcée et provoquera assez d’inconfort chez la personne atteinte et cela l’ handicapera à l’avenir sans aucun diagnostic préalable. Le repère général pour mesurer son importance est une déviation de 25 degrés.

Donc, si vous l’avez, saisissez l’occasion de diagnostiquer la scoliose à la maison. Il n’y a rien de mal à faire cela. En fait, beaucoup de pathologies médicales sont diagnostiquées ou au moins suspectées par les personnes avant de rencontrer les professionnels de santé. Cependant, comme cet article l’explique, avoir un diagnostic complet établi par des médecins aide à évaluer la gravité du problème et par conséquent, à adopter un traitement.

Si votre enfant souffre de ce que vous croyez être une scoliose, il n’est pas trop difficile de le signaler lorsque vous allez le faire soigner. Mais le traitement médical général, quelque soit le pays où vous résidez, n’est pas toujours garanti. Souvenez-vous que le repère de 25 degrés est un repère général pour la plupart des praticiens et des fournisseurs de soins médicaux et, si votre enfant entre dans la catégorie inférieure, d’autres traitements ne peuvent qu’être optionnels.

Quelle est l'efficacité des corsets de correction de la scoliose ?

La scoliose se reconnaît par la déviation de la colonne vertébrale d’une personne. La scoliose peut être dépistée à la naissance : tout en étant encore dans l’utérus, les os de la colonne vertébrale ne se sont pas formés correctement ou les côtes se réunissent pour donner ce que l’on appelle la scoliose congénitale. L’état présente un minimum de risques pour les jeunes enfants et les bébés des deux sexes.

La scoliose neuro-musculaire fait référence à des problèmes musculaires, tels qu’un mauvais contrôle musculaire, des faiblesses musculaires et par des paralysies musculaires causées par certaines maladies (la spina bifida, la dystrophie musculaire et la polio). La scoliose idiopathique n’a aucune cause et est souvent observée chez les adolescents, la majorité d’entre eux étant des jeunes filles. Les courbures de la colonne vertébrale s’aggravent lors de la croissance des adolescents. Les corsets orthopédiques seront moins utiles pour des patients en sur-poids souffrant d’une scoliose idiopathique d’adolescent.

Le traitement varie, selon la cause de la scoliose, sa taille, l’endroit où elle se situe sur la colonne vertébrale, ainsi que de la croissance du patient. Pour des déviations de 24 à 40 degrés chez les adolescents, les corsets orthopédiques sont une des méthodes conseillées et utilisées par les médecins pour stopper la progression de la déviation de la colonne vertébrale. Le corset orthopédique de Boston, celui de Milwaukee, ceux de Wilmington et de Charleston constituent les différents types de corset. Chaque corset a une fonction spécifique, et le fournisseur de soins de santé aux patients doit choisir celui qui convient le mieux pour son patient. Des rapports médicaux déclarent que le corset pour la scoliose fait pression sur certains points de la colonne vertébrale pour la corriger.

Scoliosis-Brace
L’importance du corset est qu’il s’adapte à la croissance du patient. Le traitement standard prescrit est un corset pour la correction des déviations modérées de 24 à 40 degrés chez les adolescents. Le traitement est recommandé, en dépit du manque de preuves pour justifier sa prescription. Bien que l’on ait pu constater que des corsets souples et rigides ont corrigé des déviations de la colonne vertébrale, les recherches ne fournissent pas de réponses définitives. Davantage de recherches doivent être faites pour déterminer de façon concluante si le corset est bon pour les patients atteints de scoliose.

La préférence pour un corset s’explique en partie par les résultats d’études partielles portant sur les effets des exercices pour soigner la scoliose durant les années 60 jusqu’aux années 70. Il est important de prendre en considération la façon dont ces études ont été menées : on demandait aux participants de faire des exercices pour la scoliose, dont l’objectif n’était pas le soulagement de la déviation ou de la douleur liés à la scoliose. La communauté des spécialistes orthopédistes pour le traitement de la scoliose ont pris l’étude comme base pour préconiser le port du corset au détriment des exercices. Des études récentes menées sur une longue période, publiées dans des journaux de recherches, jettent le doute sur l’utilité du corset, et plus particulièrement sur sa capacité à stopper la progression de la scoliose de la colonne vertébrale, empêchant par conséquent le patient d’avoir recours à une intervention chirurgicale, ou tout se qui peut modifier son état de façon spectaculaire.

A la conférence SOSORT à Montréal en 2010, un intervenant a présenté des conclusions montrant l’impact négatif possible des appareils sur un individu. Quand les appareils ont été utilisés sur des queues de rat, qui sont structurellement identiques à la colonne vertébrale humaine, le taux de déformation a augmenté. En plus, la déviation de la colonne touchée par la scoliose avait une forte probabilité de s’aggraver.

L’absurdité du corset est encore plus représentatif dans un graphique crée par les créateurs du test génétique ‘Scoliscore’. Les résultats du traitement par corset pour stopper la scoliose et la progression prévisible de la scoliose idiopathique des adolescents, par le biais de l’étude des facteurs génétiques qui la prédispose,ont été représentés dans deux graphiques distincts. Les deux lignes du graphique sont presque parfaitement en adéquation, insistant sur le fait que le corset est un traitement médiocre qui ne modifiera pas le cours de l’évolution de la scoliose.

Excepté la probabilité limitée de l’efficacité réelle du corset, il existe d’autres raisons justifiant l’aversion profonde de le porter. Le corset a été conçu pour être fixé contre la peau, pour qu’il maintienne fermement la colonne vertébrale dans la bonne position. On sait que cela cause un inconfort important ainsi que des problèmes cutanés, car le corset en plastique est maintenu très serré. Les corsets en plastique écorchent la peau et provoquent des irritations cutanées, ainsi que des boutons. On doit laisser du temps aux endroits atteints de guérir, avant de remettre le corset. Le corset est aussi responsable du brunissement des taches sur la peau. Les professionnels de santé conseillent à leurs patients de porter une chemise en coton sous le corset, mais cela n’aide pas vraiment.

Les conditions atmosphériques aggravent les choses : comme un climat chaud ou humide peut être très inconfortable, les patients doivent prendre des mesures draconiennes pour garder leur peau sèche et à un niveau de température modéré.

Le traitement par le port du corset requiert un calendrier rigide et exigeant : les patients doivent porter le corset pour une durée déterminée par une prescription médicale. Au début, ce sera quelques heures par jour. Les heures seront ultérieurement allongées pour atteindre les 23 heures quotidiennement. La plupart des patients estime qu’il est gênant d’enlever le corset pour certaines activités, pour le remettre ensuite. Le problème rencontré chez la plupart des adolescents est qu’il est trop visible. Le corset se voit même sous les vêtements, ce qui sape la confiance du patient. Il a été rapporté que beaucoup de patients se sentaient gauches et bizarres après quelques semaines de port du corset. Ils commencent par résister au traitement, le considérant comme une chose imposée et comme une ingérence non voulue dans leur vie déjà très difficile.

A la lumière de ces développements les plus récents, les patients devraient explorer d’autres options, plutôt que d’adopter des corsets onéreux et envahissants. Mon livre intitulé « votre programme pour prévenir la scoliose et soigner naturellement la scoliose, la santé est entre vos mains » traite de la scoliose à la source, en modifiant la manière dont le gène de la scoliose est perçu. En changeant le régime d’une personne, la personne atteinte d’une scoliose peut ‘éteindre’ le gène de la scoliose et pourra, par conséquent, stopper sa progression, alors que les exercices montrés dans le DVD « exercices pour prévenir et corriger la scoliose » et des techniques particulières détaillées dans le livre pour ré-éduquer et mouler la colonne vertébrale dans son alignement normal.

Une intervention chirurgicale de la scoliose : cela en vaut-elle la peine ?

Parfois, le remède peut être pire que la maladie elle-même.

Cela se traduit par une intervention chirurgicale de 10 heures, où on vous ouvre sur le côté et dans le dos. Dans cette intervention spécifique, on place 3 tiges dans le dos, que l’on maintiendra à l’aide de 5 vis. Pour favoriser la croissance de l’os, ils prélèvent l’une de mes côtes et 6 de mes disques, et ils prélèvent aussi un greffon d’os de ma hanche inférieure (juste sur mon derrière), Ils prennent cet os et remplissent 3 cages qui maintiennent l’os, qui sont entre les vertèbres…

Sélectionnée parmi les interventions chirurgicales de la scoliose : la technique Corey Mc Connell.

Si cela vous semble horrible, n’oubliez pas que ce n’est que le début, une intervention correctrice de la scoliose peut représenter une expérience assez déprimante pour les patients adolescents et leurs parents, Une intervention au niveau de la colonne vertébrale implique souvent un traumatisme important des tissus et des os qui donne une douleur insoutenable avec laquelle le patient doit vivre.

Encore pire, il n’existe aucune garantie, qu’en dépit du coût important de ce type d’intervention, les résultats seront ceux escomptés. Dans une majorité de cas, le remède sera pire que la maladie.

Alors, pourquoi tant de patients atteints de scoliose continuent à choisir l’intervention chirurgicale ?

scoliosur_pic7
C’est une question à un million de dollars ! Cela m’a déconcerté et j’ai découvert que,au cours des dernières années, nous nous sommes tant détourné des traitements traditionnels et de traitements sans scalpel, que nous avons oublié qu’il existait des guérisons ‘miraculeuses’ de la scoliose, même sans le recours au scalpel des médecins.
Cela m’a amené a faire des recherches approfondies au cours de mes dernières années de pratique et d’expérience parmi des centaines de patients atteints de scoliose.

J’en suis arrivé à découvrir qu’il existe des traitements sans scalpel pour la scoliose vérifiés dans le temps. La correction de la Scoliose sans chirurgie propose un ensemble de traitements indolores, inoffensifs et efficaces pour diverses pathologies de la colonne vertébrales, telles que les problèmes du cou, les douleurs du bas du dos et des disques écrasés.

Les techniques de correction de la scoliose non chirurgicales attirent les meilleurs protocoles et les meilleures méthodes du monde entier, telle que la méthode Schroth créée en Allemagne, le système Vertebrac en Israël, ainsi que la thérapie par vibrations, la thérapie physique utilisée aux états-Unis pour corriger les déviations de la colonne (scoliose), les douleurs du bas du dos, les sciatiques et les hernies, avec des résultats très encourageants.

Le principal avantage de la correction de la scoliose sans chirurgie est, qu’en plus d’être indolore, qu’elle sera d’un meilleur rapport coût efficacité (son coût représentera une fraction de celui engendré par une intervention chirurgicale), et sans effet secondaire ! La seule exigence est de commencer le traitement en vous engageant à le poursuivre avec les exercices recommandés accompagnés des protocoles thérapeutiques durant une certaine période.

Le traitement de la scoliose sans chirurgie comprend :

Une thérapie alimentaire

Nous sommes ce que nous mangeons. Comme beaucoup de personnes le savent, une bonne alimentation et un régime équilibré sont des éléments importants d’une bonne santé générale. Ce qui peut surprendre chez les personnes qui souffrent de douleurs lombaires est que le régime, l’alimentation et le maintien d’un poids idéal jouent aussi un rôle non négligeable pour le dos, comprenant la prévention de nombreux problèmes et la guérison de blessures. Les os, muscles et autre tissus de la colonne ont besoin d’une bonne alimentation et de vitamines pour qu’ils soient assez robustes pour supporter le corps et pour accomplir leurs autres fonctions. Tout en utilisant ces conseils nutritionnels, les patients peuvent inclure des vitamines et des nutriments bons pour le dos à leur régime alimentaire. Concernant l’équilibre et la position du corps. Il existe maintenant une grande quantité de recherches portant sur la physiothérapie pratiquée durant les consultations externes, la rééducation du patient et le port du corset qui a prouvé l’efficacité des exercices pour le traitement de la scoliose. Un article publié par des chercheurs en Turquie dans le’ Saudi Medical Journal’ et portant sur la thérapie des exercices en 3D, que j ‘utilise dans ma clinique pour soigner les adolescents atteints de scoliose idiopathique, a établi qu’après 6 semaines, 6 mois, un an de cette thérapie, on observait chez tous les patients une augmentation de leur force musculaire. De plus, on a aussi remarqué une augmentation significative de leurs carences posturales.

La chiropraxie

On a pu observer que, chez les enfants atteints de scoliose modérée et soignés avec des techniques de chiropraxie, la déviation de leur colonne était réduite, Ce sont les conclusions d’une étude menée pendant 3 ans, dont les 143000$ ont été payés par la Fondation pour la Recherche et la Connaissance de la scoliose.

Il est impératif qu’une personne qui souffre de la scoliose soit traité par un chiropracteur formé ayant une bonne connaissance des soins de la scoliose. Trop souvent un thérapeute non formé aux manipulations fera craquer la colonne pour la remettre en place. Bien que cette méthode soit efficace pour une colonne vertébrale normale d’un patient, ce ne sera pas le cas pour une colonne atteinte de scoliose. Il se peut même que cela aggrave la scoliose.

Les dispositifs médicaux dernier cri

Il existe plusieurs dispositifs médicaux dernier cri que j’utilise dans ma clinique, à savoir :

La thérapie par vibrations

Les cosmonautes russes ont d’abord testé des plate-forme pour maintenir les os et la masse musculaire lorsqu’ils étaient dans l’espace. J’ai commencé à utiliser la thérapie par vibrations pour ré-éduquer le cerveau au contrôle plus efficace des muscles. Quand vous vous tenez contre la machine à vibrations, vos muscles du dos doivent s’adapter rapidement et à de nombreuses reprises, jusqu’à 50 fois par seconde pour une adaptation aux stimuli et s’équilibrer en conséquence. Pour cette raison, la ré-éducation de la colonne vertébrale et les exercices effectués par le biais de la thérapie par vibrations peuvent être 3 fois plus efficaces que s’ils étaient faits sans machine.

Le Meditrac et le Vertebrac

Voici une avancée spectaculaire sur les appareils de traction traditionnels conçus par les docteurs L,Stabholz et A,Grober. Ces médecins ont découvert que l’application de tractions différentes sur les patients avec un antalgique (scoliose sciatique) contribuait à restaurer une position droite normale et à diminuer les spasmes musculaires, laquelle donnera une guérison totale. Le Meditrac et le Vertebrac sont maintenant massivement utilisés dans le processus de ré-éducation du patient et d’accélération du flux sanguin vers les tissus et les disques intervertébraux dans ma clinique.

Le thérapie par électrochocs

La thérapie par électrochocs implique l’application de radiations acoustiques ultrasoniques de haute intensité pour le traitement de certaines anomalies au niveau du squelette et des muscles. La machine dirige des vagues de son d’énergie élevée vers la blessure par le biais d’un coussinet qui détruit le tissu de la cicatrice et les calcifications à cet endroit, provoquant des changements structurels des tissus, la stimulation de la croissance des os, la régénération du tissu détruit et l’absorption du calcium par le corps, tous ces éléments étant importants pour une guérison partielle ou totale de la scoliose.

La décompression de la colonne sans chirurgie

Cette technologie approuvée par le FDA pour soulager la douleur consiste à élargir l’espace entre les disques. Le traitement s’est révélé être particulièrement efficace pour les cas sévères de hernie, d’arthrose et de sténose et pour soulager la pression sur la racine du nerf. Selon une étude réalisée par la Orthopedic Technological Review en 2004, pour 86% des cas, un soulagement de la douleur de la colonne a pu être obtenu grâce à la décompression des disques,

Quel est le meilleur moment pour soigner la scoliose ?

Il est toujours recommandé de corriger votre scoliose ou tout problème de dos dès que possible, avant que cela devienne incontrôlable. Avec une intervention opportune, nous sommes capables de réduire la déviation de 5 degrés maximum ou moins, de faire échouer la maladie plutôt que de la maîtriser. la seule chose à garder à l’esprit est que, alors que l’intervention chirurgicale requiert habituellement 1 à 2 jours d’hospitalisation, suivie par une ré-éducation importante, mon programme requiert des efforts plus importants, du dévouement et du temps. La différence est que son coût sera bien moins important et sera bien moins dangereux qu’un acte chirurgical.

Réfléchissez-y: plus de 650000 interventions chirurgicales sont faites chaque années pour remédier aux douleurs dorsales aux états-Unis, qui coûtent plus de 20 milliards de dollars par an. « Est-ce que cet argent ne pourrait pas être utilisé à meilleur escient », se demande le Docteur Gunnar Andersson, l’ancien chef du service d’orthopédie de l’hôpital Rush.

Le docteur Anderson et son équipe ont découvert que souvent il n’y avait aucun lien entre les dépenses de soins liés à la santé et les résultats, cela signifie que nous dépensons souvent de l’argent pour des interventions chirurgicales qui ne sont pas nécessaires,

Ne contribuez pas à ces statistiques déprimantes.