images1

Articles

Main Content

L’épigénétique et la scoliose : Arrêtez d’accuser vos gènes !

On a souvent pensé que la scoliose était une condition génétique et qu’un individu était prédisposé avant sa naissance à en souffrir. Selon cette croyance, si vous avez le malheur de souffrir de scoliose, alors c’est écrit dans votre ADN et ni vous ni votre docteur n’y pouvez rien.

Toutefois, le domaine émergent de l’épigénétique suggère que nous ne sommes pas le seul produit de notre hérédité. Des études récentes ont montré le rapport entre les maladies génétiques comme la scoliose et les influences de l’environnement. On découvre maintenant que l’on peut directement influencer le développement de nos gènes par des choix de styles de vie. Pour un grand nombre de personnes, cela met leur santé entre leurs mains. L’épigénétique nous dit qu’en faisant les bons choix pour notre corps, nous pouvons combattre les prédispositions génétiques qui semblent avoir été installées préalablement.

Le point de vue traditionnel sur le traitement de la scoliose.

La scoliose affecte des centaines de milliers de personnes à travers le monde. Alors que l’on doit encore prouver ce qui occasionne cette condition, certains traits génétiques responsables du développement vertébral ont été directement liés à la maladie. Parce que ces gènes sont identifiables dans notre ADN et peuvent être hérités de nos parents, la scoliose est appelée une maladie héréditaire. En dépit des avancées de la médecine moderne, il n’y a pas encore de traitement viable pour la scoliose.

Les degrés de scoliose

En considérant les options de traitement, les docteurs regardent à quel degré la colonne est courbée et la probabilité que l’état progresse. Si la courbure a moins de 25°, aucun traitement n’est préconisé. Le patient est mis en observation rapprochée et examiné tous les quatre ou six mois pour voir si sa condition a empiré. Si la colonne est courbée plus de 25° mais moins de 40°, on recommande un corset comme traitement. Dans des cas graves qui excèdent 45°, la seule option courante est une opération du dos.

La chirurgie pour la scoliose comprend la fusion des vertèbres pour corriger la courbure vertébrale. Des tiges peuvent aussi être insérées pour tenir le dos en place. Aucune de ces options n’est idéale. Elles sont souvent douloureuses et de peu d’effet.

Les découvertes de l’épigénétique

Il y a maintenant des preuves scientifiques que nous ne sommes pas nécessairement damnés par notre DNA. Parfois, durant la division des cellules, quelque chose arrive qui n’était pas inscrit dans notre code génétique. Les études épigénétiques montrent que des traits peuvent se développer, non seulement par la prédisposition de notre corps, mais aussi en réponse aux influences environnementales. C’est le contraire de ce que le courant dominant de la science nous a enseigné sur le développement de notre corps. Plutôt que de se conformer simplement au schéma spécifique de nos gènes, nous pouvons littéralement altérer la façon dont nos traits sont exprimés. L’épigénétique l’a trouvé parce que nos cellules peuvent répondre aux stimulations environnementales. En introduisant une stimulation positive, nous créons des changements positifs. Cela comprend la tendance à développer une maladie génétique comme la scoliose. Les influences environnementales comprennent toutes choses auxquelles notre corps est exposé. Du régime aux exercices, des pensées aux émotions ou même au taux de soleil auquel nous sommes exposés. Ce sont des aspects de notre vie que nous pouvons contrôler. Selon l’épigénétique, nous pouvons améliorer notre santé en prenant de meilleures décisions pour notre style de vie.

Le contrôle social

Avec de telles découvertes fondamentales en science, comment est-il possible que les personnes lambda ne sachent pas ce qu’est l’épigénétique ? Il semble que cela soit impossible. C’est parce que cela va à l’inverse de tout ce que la science et la médecine croyaient jusqu’à présent sur la génétique. Dans un passé récent, on pensait que le domaine de la génétique était la clé de tous les secrets de l’univers. Les gouvernements et l’industrie ont investi des millions de dollars et d’heures de travail humain dans des recherches sur la composition de la génétique et de tout ce que l’on peut penser.

Le projet du génome humain, par exemple, était prévu pour prédire exactement comment une personne se développerait, juste en regardant son ADN. Des projets similaires ont examiné toutes sortes de gènes dans l’espoir de pouvoir identifier ou de pouvoir altérer certains traits spécifiques. Si on peut démontré quels gènes sont responsables pour certains résultats positifs ou négatifs, alors nous pouvons faire l’effort de dicter n’importe quel résultat désiré. Il s’agit d’une longue et onéreuse recherche. Elle avait la potentialité d’un concept très profitable, mais les découvertes de ces enquêtes génétiques on été loin d’être impressionnantes.

Les principes sur lesquels se fonde l’épigénétique donnent aux gens l’espoir qu’ils peuvent être les maîtres de leur destin. Toutefois, cette nouvelle école de pensée menace l’ordre actuel des choses. Les gouvernements et les grandes industries risquent de perdre plus de capitaux que ce qu’ils ont investi et les profits qu’ils espéraient faire. Si les gens apprennent à se guérir eux-mêmes en changeant leur style de vie, ils seront moins aptes à utiliser la médecine traditionnelle et plus concernés par les influences environnementales autour d’eux.

Prenez le contrôle de votre santé

Vous pouvez commencer à prendre le contrôle de votre santé aujourd’hui. Une bonne alimentation et un style de vie sain aident à déterminer l’expression génétique. Nos corps ont la capacité d’allumer et d’éteindre nos gènes. En s’engageant dans un comportement positif, comme bien manger, faire de l’exercice, éviter le stress et prendre assez de sommeil, nous encourageant nos corps à exprimer des traits positifs. Nous pouvons entrainer nos corps à créer des cellules saines qui peuvent se développer normalement et combattre la maladie. Dans le cas de la scoliose, cela signifie que même si vous êtes génétiquement prédisposé à développer cette condition, cela ne veut pas dire que vous le ferez. Votre corps peut choisir d’éteindre les gènes qui causent le début de la maladie. En vivant plus sainement, vous aidez votre corps à se rappeler sa propre fonction au niveau cellulaire. Cela peut conduire à la prévention d’un nombre quelconque de maladies, incluant la scoliose.

Les choix

Tous les jours nous faisons des choix sur ce que nous absorbons. L’épigénétique nous apprend que ces choix sont plus importants que ce que beaucoup d’entre nous pensons. Cela devient surtout important lorsque nous sommes en face d’un défi de santé comme la scoliose. Si vous en souffrez, il y a une ressource disponible que procure « Votre programme pour la prévention et le traitement naturel de la scoliose ». Ce livre procure un programme d’exercices naturels, testés et sûrs pour traiter la scoliose. Pour vous aider dans votre traitement naturel vous pouvez aussi acheter du matériel supplémentaire comprenant « Votre traitement de la scoliose par la cuisine » pour apprendre des recettes utiles, « Votre journal de traitement naturel de la scoliose » pour inscrire vos progrès et le DV des exercices pour la prévention et la correction qui vous démontrera des exercices que vous pourrez faire.

Des études récentes ont démontré que vous avez le pouvoir de changer la façon dont les traits génétiques sont exprimés, avec maintenant un changement dans vos priorités et quelques conseils, vous pouvez prendre le contrôle de votre santé.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Health on your hand