images1

Articles

Main Content

L’hormonothérapie de substitution prévient-elle la scoliose de l’adulte ?

De nouvelles études effectuées par la revue European Spine Journal, avaient pour objectif de savoir si les déficiences hormonales étaient un facteur de scoliose dégénérative chez l’adulte, syndrome qui survient généralement chez les femmes ménopausées. On estime que les bouleversements hormonaux liés à la ménopause affectent la densité osseuse, pouvant entraîner une scoliose dégénérative.

Cette étude récente révélait que les femmes sous traitement hormonal de substitution étaient moins susceptibles de présenter un déplacement latéral des vertèbres avec rotation, facteur de déclenchement de la scoliose dégénérative, appelé listhésis latéral. L’apparition de la scoliose dégénérative adulte est plus fréquente que la scoliose des juvéniles et des adolescents. Cette recherche vise donc en premier lieu à prévenir la scoliose de l’adulte.

Il faut savoir que le traitement par hormones naturelles de substitution, extraites d’urine de jument gestante, présente beaucoup moins de risques que le traitement par hormones synthétiques. L’hormone synthétique de substitution présente plus de risque de cancer hormono-dépendants chez la femme. A savoir si ce type de traitement vous concerne.

Les femmes atteintes de scoliose dégénérative sont généralement soumises à un traitement associant les hormones naturelles de substitution et une physiothérapie de type ARC3D, pour combattre leur scoliose.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

subscribe

JOIN OUR MAILING LIST.

Be the first to learn about health and scoliosis research and special events.