images1

Articles

Main Content

Quelle est l'efficacité des corsets de correction de la scoliose ?

La scoliose se reconnaît par la déviation de la colonne vertébrale d’une personne. La scoliose peut être dépistée à la naissance : tout en étant encore dans l’utérus, les os de la colonne vertébrale ne se sont pas formés correctement ou les côtes se réunissent pour donner ce que l’on appelle la scoliose congénitale. L’état présente un minimum de risques pour les jeunes enfants et les bébés des deux sexes.

La scoliose neuro-musculaire fait référence à des problèmes musculaires, tels qu’un mauvais contrôle musculaire, des faiblesses musculaires et par des paralysies musculaires causées par certaines maladies (la spina bifida, la dystrophie musculaire et la polio). La scoliose idiopathique n’a aucune cause et est souvent observée chez les adolescents, la majorité d’entre eux étant des jeunes filles. Les courbures de la colonne vertébrale s’aggravent lors de la croissance des adolescents. Les corsets orthopédiques seront moins utiles pour des patients en sur-poids souffrant d’une scoliose idiopathique d’adolescent.

Le traitement varie, selon la cause de la scoliose, sa taille, l’endroit où elle se situe sur la colonne vertébrale, ainsi que de la croissance du patient. Pour des déviations de 24 à 40 degrés chez les adolescents, les corsets orthopédiques sont une des méthodes conseillées et utilisées par les médecins pour stopper la progression de la déviation de la colonne vertébrale. Le corset orthopédique de Boston, celui de Milwaukee, ceux de Wilmington et de Charleston constituent les différents types de corset. Chaque corset a une fonction spécifique, et le fournisseur de soins de santé aux patients doit choisir celui qui convient le mieux pour son patient. Des rapports médicaux déclarent que le corset pour la scoliose fait pression sur certains points de la colonne vertébrale pour la corriger.

Scoliosis-Brace
L’importance du corset est qu’il s’adapte à la croissance du patient. Le traitement standard prescrit est un corset pour la correction des déviations modérées de 24 à 40 degrés chez les adolescents. Le traitement est recommandé, en dépit du manque de preuves pour justifier sa prescription. Bien que l’on ait pu constater que des corsets souples et rigides ont corrigé des déviations de la colonne vertébrale, les recherches ne fournissent pas de réponses définitives. Davantage de recherches doivent être faites pour déterminer de façon concluante si le corset est bon pour les patients atteints de scoliose.

La préférence pour un corset s’explique en partie par les résultats d’études partielles portant sur les effets des exercices pour soigner la scoliose durant les années 60 jusqu’aux années 70. Il est important de prendre en considération la façon dont ces études ont été menées : on demandait aux participants de faire des exercices pour la scoliose, dont l’objectif n’était pas le soulagement de la déviation ou de la douleur liés à la scoliose. La communauté des spécialistes orthopédistes pour le traitement de la scoliose ont pris l’étude comme base pour préconiser le port du corset au détriment des exercices. Des études récentes menées sur une longue période, publiées dans des journaux de recherches, jettent le doute sur l’utilité du corset, et plus particulièrement sur sa capacité à stopper la progression de la scoliose de la colonne vertébrale, empêchant par conséquent le patient d’avoir recours à une intervention chirurgicale, ou tout se qui peut modifier son état de façon spectaculaire.

A la conférence SOSORT à Montréal en 2010, un intervenant a présenté des conclusions montrant l’impact négatif possible des appareils sur un individu. Quand les appareils ont été utilisés sur des queues de rat, qui sont structurellement identiques à la colonne vertébrale humaine, le taux de déformation a augmenté. En plus, la déviation de la colonne touchée par la scoliose avait une forte probabilité de s’aggraver.

L’absurdité du corset est encore plus représentatif dans un graphique crée par les créateurs du test génétique ‘Scoliscore’. Les résultats du traitement par corset pour stopper la scoliose et la progression prévisible de la scoliose idiopathique des adolescents, par le biais de l’étude des facteurs génétiques qui la prédispose,ont été représentés dans deux graphiques distincts. Les deux lignes du graphique sont presque parfaitement en adéquation, insistant sur le fait que le corset est un traitement médiocre qui ne modifiera pas le cours de l’évolution de la scoliose.

Excepté la probabilité limitée de l’efficacité réelle du corset, il existe d’autres raisons justifiant l’aversion profonde de le porter. Le corset a été conçu pour être fixé contre la peau, pour qu’il maintienne fermement la colonne vertébrale dans la bonne position. On sait que cela cause un inconfort important ainsi que des problèmes cutanés, car le corset en plastique est maintenu très serré. Les corsets en plastique écorchent la peau et provoquent des irritations cutanées, ainsi que des boutons. On doit laisser du temps aux endroits atteints de guérir, avant de remettre le corset. Le corset est aussi responsable du brunissement des taches sur la peau. Les professionnels de santé conseillent à leurs patients de porter une chemise en coton sous le corset, mais cela n’aide pas vraiment.

Les conditions atmosphériques aggravent les choses : comme un climat chaud ou humide peut être très inconfortable, les patients doivent prendre des mesures draconiennes pour garder leur peau sèche et à un niveau de température modéré.

Le traitement par le port du corset requiert un calendrier rigide et exigeant : les patients doivent porter le corset pour une durée déterminée par une prescription médicale. Au début, ce sera quelques heures par jour. Les heures seront ultérieurement allongées pour atteindre les 23 heures quotidiennement. La plupart des patients estime qu’il est gênant d’enlever le corset pour certaines activités, pour le remettre ensuite. Le problème rencontré chez la plupart des adolescents est qu’il est trop visible. Le corset se voit même sous les vêtements, ce qui sape la confiance du patient. Il a été rapporté que beaucoup de patients se sentaient gauches et bizarres après quelques semaines de port du corset. Ils commencent par résister au traitement, le considérant comme une chose imposée et comme une ingérence non voulue dans leur vie déjà très difficile.

A la lumière de ces développements les plus récents, les patients devraient explorer d’autres options, plutôt que d’adopter des corsets onéreux et envahissants. Mon livre intitulé « votre programme pour prévenir la scoliose et soigner naturellement la scoliose, la santé est entre vos mains » traite de la scoliose à la source, en modifiant la manière dont le gène de la scoliose est perçu. En changeant le régime d’une personne, la personne atteinte d’une scoliose peut ‘éteindre’ le gène de la scoliose et pourra, par conséquent, stopper sa progression, alors que les exercices montrés dans le DVD « exercices pour prévenir et corriger la scoliose » et des techniques particulières détaillées dans le livre pour ré-éduquer et mouler la colonne vertébrale dans son alignement normal.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

subscribe

JOIN OUR MAILING LIST.

Be the first to learn about health and scoliosis research and special events.